Loading...
You are here:  Home  >  Français (beta)  >  Current Article

Directe de l’audience sur Đinh Nhật Uy à Long An

By   /   October 29, 2013  /   Comments Off on Directe de l’audience sur Đinh Nhật Uy à Long An

Par Cùi Các, Octobre 29, 2013  |  LaPresseDuPeuple

 

14h49′: ĐINH NHẬT UY SORT DU PRISON DE LONG AN

Dinh Nhat Uy sort du prison de Long An (Ảnh: FB BTV Danlambao)

 

Melle Đinh Thị Nguyễn Thảo Quỳnh Như, soeur de Đinh Nhật Uy, s’exprime juste après le procès: “c’est une peine inacceptable car Uy est innocent. Uy pourrait fait appel. Cependant, c’est aussi un signe de joie car Uy est enfin revenu à la famille”.

14h30′:  actuellement, environ 30 personnes attendent devant le prison de Long An pour accueillir Đinh Nhật Uy.

Facebooker Đinh Nhật Uy a déclaré avant la fin de l’audience: ” je suis un citoyen de ce pays comme des millions d’autre. J’ai accompli mes devoirs envers ma famille et la société. Je ne suis pas d’accord avec les jugements en vertu de l’article 258. Je demande que mon procès soit examiné en droit civil.  Si quelqu’un juge que j’ai commis une erreur je lui demanderais pardon, mais personnellement je me sens pas coupable. Avec tout le respect que je vous dois, je demande à la cour d’être objectif et démocratique”.

12h00: Le tribunal de Long An donne son verdict à l’encontre de Đinh Nhật UY. Il est condamné de “1 an et trois mois de prison avec sursis”

Et ca s’est passé comme prévu un blogueur hier: « ils restent calmes pour tendre un grand coup de filet ». La police de Long An a rapidement arrêté les manifestants à peine 10 minutes après le rassemblement.

A l’heure actuelle, on peut confirmer qu’il y a eu 30 personnes arrêtées par la police dans les arrondissement 1,3,7 de la ville Tan An. Ce sont tous du noyau dur de la lutte pour la justice.

Un observateur pense qu’il ne faut pas se rassembler trop tôt tant que la masse n’est pas encore formée. Si le point de rassemblement se trouve loin du tribunal, la formation du mouvement sera plus réussit. Une fois la masse est formée, on pourrait se diriger vers le tribunal avec une vraie force de dissuasion.

Dans la réalité, tôt avant 7h, le rapport de force entre la police et les manifestants n’était pas 50 contre 20 mais la police a dissimulé dix fois plus d’agents prêts pour les arrestations. On enregistre deux cas d’agression commis par la police dont les victimes sont Peter Lâm Bùi et Lưu Trọng Kiệt. Ils étaient violenté lors de leur arrestation.

10h40′: Les retenus du centre de rétention provisoire n’ont toujours pas reçu de repas midi, ils se partagent les maigres morceaux de gâteaux qui leur restent.

9h30′: Avant l’arrestation, blogueur Peter Lâm Bùi s’exprime  ” je viens assister à ce procès car pour moi Uy est innocent. S’il est coupable alors tous ceux qui aiment la justice et la vérité le sont également, moi compris. S’il est coupable, je ferrais mon aveu car j’utilise aussi Facebook comme lui. c’est la raison pour laquelle je viens ici pour réclamer la liberté pour Uy”

9h00′: Cùi Các arrive au centre de rétention provisoire de la police du 7ème arrondissement de  la ville de Tan An pour observer la situation. Le centre se trouve dans une route étroite de terre rouge. Juste devant du centre se  trouve un petit canal dont l’eau est noire. Il se perde au sein des champs dépourvus d’habitation. Il faut dire que l’endroit est “idéal” pour la rétention des gens sans éveiller de soupçons des habitants de Long An. Un groupe de 6 à 7 policiers campent devant le centre. Les supporters de Đinh Nhật Uy sont retenus derrière. Au début, 15 personnes ont été arrêtées mais 4 sont arrivées à s’en échapper en sautant du car. Il reste donc 11 personnes retenues dans le centre de rétention provisoire. Ici, monsieur Lưu Trọng Kiệt est le dernier arrivant. Il est passé à tabac par plusieurs policiers.

Actuellement, les retenus réclament de l’eau mais leur demande a été refusée par la police. Tout le monde se met d’accord à ne pas coopérer.

 

Actuellement, tout le monde est ramassé dans un grand et “se fait promener dans la ville”.

les force de l’ordre comprenant la police, la sureté et les auxiliaires (photo: FB Thuy Nga)

 

7h55: Urgent: La police et la sureté ont arrêté tout le monde et les mettent dans un car parmis lesquels la famille de Đinh Nhật Uy dont ses parents, sa grande sœur, et sa nièce de douze ans. Les cris venant du car témoignent de l’usage de la force.

7h50′: les supporters de Đinh Nhật Uy commence à crier fort “Liberté pour  Đinh Nhật Uy… Liberté pour  Đinh Nhật Uy…”

 

(Photo: FB Thuy Nga)

 

Ce matin, tous les supporters de Đinh Nguyên Kha porte le pull imprimé de logo appelant l’abolition de l’article 258 du Code Pénal. Il voit également le logo des Droits de l’Homme, avec la photo de Đinh Nhật Uy accompagné de la phrase Freedom for Dinh Nhat Uy.

7h30: La police monte des barrages à la rue Nguyễn Đình Chiểu pour bloquer l’accès à l’audience des proches de ĐINH NHẬT UY. Il y a environ 50 policiers et agents de sureté pour contenir quelque vingtaine de supporters.

7h20: Présence d’une vingtaine de supporters de ĐINH NHẬT UY aux alentours du tribunal de la province de Long An (à l’angle de la rue Nguyễn Đình Chiểu et Trương Định) comprenant la famille de Uy, les bloggers Hành Nhân, Vinh Lê, Hoàng Vi … et un certains nombre d’expropriés de terre.

7h00′: La famille de Uy, comprenant les parents, la grande sœur, et sa nièce, est en route vers la province de Long An. Elle est accompagnée par la blogeuse Nguyễn Hoàng Vi.

6h40: Les bloggueurs Châu Văn Thi et Nguyễn Thảo Chi sont victimes d’un accident routier sur leur trajet de Saigon à Long An pour assister au procès de ĐINH NHẬT UY. L’accident n’étant pas très grave.

Ce matin du 29/10/13, le tribunal de Long An tient le procès sur « l’abus des libertés démocratique en nuisant aux intérêts de l’Etat.. » en vertu du paragraphe 1 de l’Article 258 du Code Pénal à l’encontre de Đinh Nhật Uy, né en 1983, directeur de la SARL AT.

L’Audience comprend:

–       Le Juge, Président : monsieur Nguyễn Hòa Bình.

–       Les Conseillers populaires : Messieurs Nguyễn Thành Phát et Đinh Công Khanh

–       L’Inspecteur Nguyễn Đức thường

–       Le greffe Trần Lăng Tĩnh

– La Défense : les avocats Hà Huy Sơn et Nguyễn Văn Miếng

Avant l’ouverture de l’audience

Quelques jours auparavant, l’avocat Nguyễn Thanh Lương décide de se retirer de la défense dans ce procès sous la pression de la comité des avocats de la province Bến Tre et du bureau de sureté.

Selon la famille de Đinh Nhật Uy, aucun membre de sa famille est autorisé à assister à l’audience tandis que la Publication du tribunal de Long An N° 79/2013/HSST-QD précise que l’audience sera publique ».

Hier, Humain Rights Watch, dans sa déclaration, a demandé au gouvernement vietnamien de libérer inconditionnellement ĐINH NHẬT UY. Sa déclaration précise : « juger ĐINH NHẬT UY pour avoir réclamé la libération de son frère et avoir critiqué le gouvernement est particulièrement honteux surtout dans un contexte où le Vietnam mène campagne pour obtenir un siège à l’ONU en matière de Droit de l’Homme».

Quelques heures avant l’audience, Cùi Các a demandé à maitre Hà Huy Sơn si la justice sera respectée dans ces procès à caractère politique comme ceux-ci ? Selon Maitre Hà Huy Sơn «la justice dans le procès d’aujourd’hui ou la justice de manière générale sera respecté en fonction de chaque individus et de la société. Si la société réclame justice, la justice sera rendue».

Hier, madame Nguyễn Thị Kim Liên, mère de ĐINH NHẬT UY, disait qu’elle espérait que l’audience qui se déroulera aujourd’hui correspondra à ce qu’attendent tous les citoyens désireux de justice ainsi que l’ensemble de blogueurs du Viet Nam. » Elle dévoile aussi que ĐINH NHẬT UY est refusé de pouvoir s’habiller convenablement à l’audience.

A cette instance, la force de police ne montre aucun signe de répression ou d’arrestation de ceux qui sont venu à Long An pour assister au procès et apporter leur soutien envers ĐINH NHẬT UY.

«Tout était si calme, la quiétude à Long An était incompréhensible, très différent par rapport au procès de Uyên-Kha » selon l’avis d’un blogueur hier. Un autre blogueur ironisait « ils restent calmes pour tendre un grand coup de filet»

 

Source: Traduit du Vietnamien: Cùi Các, “Tường thuật trực tiếp phiên tòa xét xử Đinh Nhật Uy“, Blog Cui Cac, 29 Octobre, 2013.

Version française © 2013 LaPresseDuPeuple & The Pacific Chronicle

This post is also available in: Vietnamese

You might also like...

UN Human-Rights-Council

RSF – Candidate countries for UN Human Rights Council set a poor example

Read More →