Loading...
You are here:  Home  >  Français (beta)  >  Current Article

Un jour avant le premier procès dans le monde envers un facebooker

By   /   October 28, 2013  /   Comments Off on Un jour avant le premier procès dans le monde envers un facebooker

Un jour avant le premier procès dans le monde envers un facebooker (Một ngày trước phiên xử Facebooker đầu tiên trên thế giới)

Par Cùi Các, 28/10/2013

Traduit par LaPresseDuPeuple

 

Demain matin, le 29 octobre 2013, au Tribunal de la province de Long An se tiendra le procès contre Đinh Nhật Uy pour avoir “abusé les libertés démocratiques en nuisant aux intérêts de l’Etat, aux droits, aux intérêts légitimes des organisations, des citoyens” en vertu du paragraphe 1 de l’article 258 du Code Pénal. Il est rétention provisoire pour enquête judiciaire depuis 3 mois et demi.

 

Facebooker Đinh Nhật Uy

 

Selon le rapport de l’enquête mené par la police de Long An sous la direction du colonel  Nguyễn Sáu  et publié le 27/08/2013, la police de Long An a saisi des preuves matérielles contre Đinh Nhật Uy  à savoir, les pulls “No-U” imprimés de phrases telles que ” les îles Spratly et Parcelles appartiennent au Vietnam”; “Protégeons la mer et les îles du Vietnam”; et quelques livres teks que “le côté des vainqueurs” de Huy Đức,  “Death by China” de Peter Navarro & Greg Autry.

Le 06/09/2013, le Parquet de Long An a publié les actes d’accusation contre  Đinh Nhật Uy  pour “avoir utilisé le réseau social Facbook et d’y avoir publié plusieurs articles à caractères diffamatoires avec un vocabulaire vulgaires à l’encontre de l’Etat, des organisation et des particuliers”.

Immédiatement, ces accusations sont vivement critiqués de partout aussi bien qu’en monopole qu’à l’étranger notamment par les Facebookers et les Bloggers.

“les chefs d’accusations et un procès basé sur un article qui va à l’encontre des conventions internationales et les principes fondamentaux du droit, ne sont pas par conséquence légitimes pour condamner un citoyen quiconque. Pour les Blogger vietnamiens, depuis le début jusqu’à la fin,  Đinh Nhật Uy est toujours innocent”. Telle est la déclaration des Bloggers quels que jours après le procès. Tandis qu’aujourd’hui les Facebookers fait circuler une parodie ” Sáu, qui est tu ?”, basée sur la célèbre chanson “Anh là ai ?” (Qui êtes vous ?) de Việt Khang,

visant en personne le colonel Nguyễn Sáu , Chefs de bureau d’investigation de la Police de Long An, l’auteur dudit rapport d’enquête.

 

 “Sáu, qui est tu ? Pourquoi arrête tu Uy, qu’a t-il fait de mal ?”

“Sáu, qui est tu ? Pourquoi juges-tu Uy sans hésitation ?”

“Sáu, qui est tu ? Pourquoi ne pas laisser Uy s’exprimer sur la Toile… son amour pour ce pays, pour ce peuple ayant tant souffert”

“Sáu, où est tu ? Pour avoir empêcher Uy se protester contre les envahisseurs chinois ?”

“Sáu, où est tu ? Pourquoi jurer Uy sur le ton de Long An…”

 

Au nom de la liberté d’expression, Le Comité de Protection de Journalistes (CPJ)  et l’Human Right Watch ont respectivement s’exprimer leur inquiétude sur la liberté d’expression et demandent au gouvernement vietnamien la libération de Đinh Nhật Uy.

Les observateurs politiques internationaux pensent quant à eux que l’arrestation de Đinh Nhật Uy n’est autre qu’une astuce pour faire de la pression sur le frère de Đinh Nhật Uy, Đinh Nguyên Kha, qui est condamné de 4 ans de prisons pour des actes de ” propagande contre l’Etat” et l’obligeant ainsi à baisser les bras et à accepter le chef d’accusation de “terrorisme”.

 

Madame Nguyễn Thị Kim Liên, mère de Đinh Nhật Uy et Đinh Nguyên Kha en attente des nouvelles de ses fils. (Photo FB Bé Mập Lai)

 

De manière inattendue, Madame Nguyễn Thị Kim Liên, mère de Đinh Nhật Uy et Đinh Nguyên Kha, a écrit à Monsieur Mark Zuckerberg, fondateur du réseau social Facebook, pour l’inviter à assister le procès du 29/10/2013 étant partie civile, ayant des droits et des intérêts à défendre dans ce “procès 258”. Cette lettre a été transmise par les compatriotes au siège social de de FaceBook basé aux Etats Etats.

On ne sait pas si dans l’avenir Facebook envisagerait ou pas d’imposer des règles particulières aux utilisateurs vietnamiens, mais pour l’instance, le procès de Đinh Nhật Uy, est bel et bien le premier dans le monde à être jugé en utilisant Facebook.

Dans la foulé, hier soir, le 27/10/2013, le garage de l’église de Rédemption à saigon a été rempli avec sa capacité de 3000 places à moto.  autant de mondes vont venus  assister à la prière pour la Justice  et la Paix et pour montrer leur soutien à Đinh Nhật Uy.

(Cùi Các)

 

Một ngày trước phiên xử Facebooker đầu tiên trên thế giới

 

Source: Traduit du Vietnamien: Cùi Các, “Một ngày trước phiên xử Facebooker đầu tiên trên thế giới“, Blog Cui Cac, 28 Octobre, 2013.

Version française © 2013 LaPresseDuPeuple & The Pacific Chronicle

This post is also available in: Vietnamese

You might also like...

UN Human-Rights-Council

RSF – Candidate countries for UN Human Rights Council set a poor example

Read More →